À la rencontre de Shefali Karani pour son livre, Own it! Love What you Already Have

Shefali Karani auteure du livre Own It ! Love What You Already Have nous parle aujourd’hui de son livre et son expérience.

Après avoir été diplômée de la Columbia Business School de New York et de l’Université Drexel, Shefali Karani d’origine Américaine, deviendra cadre au sein de l’entreprise familiale ainsi que membre du conseil d’administration de deux autres sociétés. 

C’est avec grand plaisir que nous l’avons rencontré à Dubaï, sa ville de résidence afin de répondre à nos questions sur InTheCorner. 

Pour en savoir plus sur Shefali Karani et acheter son livre, rendez-vous sur shefalikarani.com, les bénéfices seront reversés à des œuvres caritatives. 



Pourquoi et comment avez-vous écrit ce livre ?

Un jour je me suis dit que je voulais écrire quelque chose, partager mon histoire. Ce sera le seul que je ferai, j’aime écrire et j’ai d’ailleurs écrit celui-ci en un mois, mais je n’ai pas assez de temps, je travaille pour les entreprises de ma famille et je suis amenée à beaucoup voyager. 

J’aime inspirer et motiver les gens, qu’ils deviennent la meilleure version d’eux-même, leur montrer qu’ils sont capables de faire ce qu’ils souhaitent. C’est pour cela que j’ai voulu écrire ce livre, pour que les gens soient acteurs de leur réussite. 

Votre famille vous a-t-elle aidé pour la rédaction de ce livre ?

Ma famille m’aide beaucoup, ils me donnent tout le soutien dont j’ai besoin, notamment mon mari qui, quand j’ai évoqué cette idée d’écrire un livre, m’a encouragé et m’a apporté son aide, entre autres pour la publication. 

Quels livres vous ont inspirés ?

J’ai beaucoup réfléchi sur les livres que j’avais lus, ce que j’avais aimé et ce que je voulais écrire. Plusieurs livres m’ont inspiré, notamment The Secret qui est un de mes préférés, mais j’ai surtout trouvé mon inspiration grâce à mon amie qui elle aussi a écrit un livre sur le Lifcoaching. 

En ce moment je lis Marie Condo The Magic of Tidying et c’est génial !

J’aime beaucoup lorsqu’elle dit, « si vous regardez votre garde-robe et qu’elle ne vous inspire pas la joie, vous devriez vous en débarrasser ». J’adorerais appliquer ses conseils, mais pour l’instant j’ai mon propre système pour mon placard et c’est difficile d’en appliquer un nouveau, mais peut-être que dans quelque temps je le ferais [rires].

Elle explique comment se sentir moins attaché à ce que l’on possède et avoir une maison rangée. Ce n’est pas simplement se débarrasser de choses inutiles, c’est pouvoir y voir plus clair et avoir un esprit libre grâce au rangement. C’est aussi important pour la confiance en soi, j’ai vu qu’elle parlait de ce point, si tu as une maison propre et organisée, tu te sens beaucoup mieux, beaucoup plus confiant. 

Pensez-vous qu’être née au sein d’une entreprise familiale a pu vous aider personnellement et professionnellement parlant ?

Oui et non, je ne pense pas qu’être née au sein d’une entreprise familiale aide forcément professionnellement, je dirai plus qu’il faut faire selon son envie et s’écouter. Cependant, si vous avez une entreprise familiale, acquérir de l’expérience au sein de l’entreprise familiale puis créer sa propre entreprise peut être une bonne idée !

Ma famille m’a toujours dit de bien étudier, de suivre mes envies pour que je puisse faire mes propres choix et m’épanouir professionnellement. Nous travaillons ensemble, ils m’aident beaucoup, notamment lors de mes premières réunions que j’ai dû diriger, mes parents m’ont donné des conseils sur comment m’habiller pour aller travailler et les gens ne réalisent pas toujours à quel point cet aspect est important. 

Savoir adapter sa tenue vestimentaire est primordiale dans le monde du travail. Les gens ont tendance à négliger cet aspect, cependant, avec une tenue non adaptée, vos interlocuteurs sont susceptibles de ne pas vous prendre au sérieux en cause, votre habillement. 

La confiance en soi est aussi très importante, si vous n’êtes pas confiant, les gens ne vous prendront pas non plus au sérieux, c’est un ensemble de choses qu’il faut apprendre à maîtriser avec le temps et l’expérience. 

Comment avez-vous fait votre place, assumer en tant que femme et personne à part entière au sein de vos entreprises familiales ?

Cela prend du temps et ça ne vient pas facilement. 

Beaucoup de gens pensent que tout m’est dû mais non j’ai dû travailler dur et ce n’est pas facile surtout en tant que femme.

Beaucoup de gens essayent de nous diriger en nous disant ce que l’on doit ou ne doit pas faire mais il faut savoir rester soi-même et s’écouter. 

Il faut être très attentif à ce que les gens disent mais ne pas le prendre personnellement pour ne pas perdre confiance en soi et continuer à avancer. 

Votre confiance en vous en tant que femme et leader au sein de votre entreprise est quelque chose que vous avez appris avec les livres et l’expérience ou est-ce quelque chose d’instinctif ?

Je dirais que c’est quelque chose d’instinctif pour gérer un business puisque j’ai toujours vu ma famille travailler et j’ai appris en les regardant faire. J’ai toujours voulu faire la même chose et ils m’ont beaucoup aidé, donné une bonne éducation, ce qui est très important et c’est comme ça que j’ai appris à diriger les entreprises. 

Les études m’ont aussi beaucoup appris puisque j’ai étudié l’entreprenariat aux Etats Unis à Philadelphie ainsi qu’à New York.

Cependant, je pense que lire est toujours bénéfique pour s’améliorer dans un domaine que vous aimez et dans lequel vous souhaitez progresser, je continue donc d’apprendre de nouvelles choses et de me perfectionner dans différents domaines grâce aux livres. 

Quels sont les conseils que vous donnez aux gens qui souhaitent avoir un parcours professionnel similaire au vôtre ?

Beaucoup d’étudiants à l’université me demandent pourquoi j’ai choisi de faire ce métier, qu’est-ce qui m’a motivé et je leur réponds qu’il faut trouver un métier pour lequel ils sont passionnés et peu importe ce qu’ils feront ils trouveront la motivation de le faire et de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Avez-vous un conseil pour les gens qui n’ont pas de confiance en eux et qui souhaitent améliorer cet aspect au travail ?

Oui, la confiance en soi est très importante. La façon dont on s’habille, dont on se présente aux autres, la première impression est très importante. 

J’ai fait des erreurs quand j’étais jeune et j’en fais toujours je suis humaine [rires] ! Après l’obtention de mon diplôme universitaire, je portais des robes et des t-shirts imprimés avec des pantalons noirs ou des jeans et mes parents sont intervenus : « Tu ne fais pas professionnelle, tu as l’air d’une étudiante il faut changer ça ». Ils m’ont beaucoup aidé, j’ai donc appris à m’habiller de manière professionnelle grâce à eux. Et c’est cela qui fera la grosse différence, surtout en tant que femme on se sent beaucoup mieux et plus confiante, j’en parle d’ailleurs dans mon livre.

Ma mère a commencé à travailler avec mon père quand j’étais jeune et c’est comme ça que j’ai été inspirée. 

En la voyant faire ce qu’elle faisait, je me disais « oh je veux être comme ma mère ! » et c’est pour cela que j’ai décidé d’écrire un livre, j’ai d’ailleurs dédié mon livre pour elle et mes grands-mères aussi, ma famille en général. Mes origines sont une grande source d’inspiration.

Comment avez-vous développé votre confiance ne vous? Quelle a été votre expérience?

Je pense que de nos jours on est tous face à l’anxiété et j’en parle dans mon livre. 

Lorsque j’étais plus jeune j’étais stressé notamment par rapport à mon apparence physique, je n’étais pas à l’aise avec mon corps et je ne m’habillais pas correctement. Je subissais du harcèlement scolaire et de là, est venu le stress.

Je pense que de nos jours, avec les réseaux sociaux, le travail et la pression nous sommes tous face à une forme de stress et j’en parle dans mon livre, mais nous pouvons le vaincre. 

Plus tard j’ai pris de l’assurance, j’ai réalisé que je pouvais vaincre cela, me débarrasser de ce stress, j’ai forcément encore des périodes plus stressantes que d’autres mais ce stress est désormais gérable et c’est ce que nous devons apprendre à faire avec le temps. 


Interview orale retranscrite de Shefali Karani par InTheCorner Magazine le 8 décembre 2019, Dubaï.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s